Home Histoire du hockey

 


 

 

Né dans les années cinquante dans l’hémisphère sud, le hockey subaquatique est maintenant présent sur les cinq continents.

Vingt-trois nations ont déjà participé à un championnat d’Europe ou un  championnat du Monde, organisés sous l’égide de la CMAS (Confédération Mondiale des Activités Subaquatiques).

L’Argentine, la Colombie, les États-Unis, le Canada, l’Irlande, le Royaume-Uni, les Pays-Bas, la Belgique, la France, l’Espagne, l’Andorre, l’Allemagne, l’Italie, la Slovénie, la Yougoslavie, la Moldavie, la Hongrie, la Turquie, les Philippines, l’Afrique du Sud, le Zimbabwe, l’Australie, la Nouvelle-Zélande... font déjà partie des nations qui pratiquent le hockey subaquatique.


 

L’équipement du hockeyeur subaquatique se compose de palmes, masque, tuba, gant, bonnet de protection (type water-polo) et d’une crosse d’environ 30 centimètres.

 



Principes du jeu :

 

le hockey subaquatique se pratique sur le fond d’une piscine. Il oppose deux équipes de 6 joueurs et de 4 remplaçants. Le but du jeu consiste à propulser un palet en plomb (1.3 kg) à l’aide d’une crosse en direction du but adverse (une rigole de 3 mètres de longueur). La plupart des déplacements des joueurs (avancées, passes, feintes, tirs...) s’effectuent en apnée.

 



Règles de jeu:

Un match se déroule en deux mi-temps de 15 minutes et est contrôlé par trois arbitres (deux sont aquatiques, le troisième est en surface).

Au début du jeu et à chaque engagement, le palet est déposé au centre du terrain. Les joueurs s’élancent au signal de l’arbitre de surface pour amener le palet dans le but adverse par des tirs, des feintes, des passes ...

Lorsqu’une faute est commise, un des arbitres aquatiques indique l'équipe fautive. L'arbitre de surface peut alors accorder un entre-deux, un coup franc ou un penalty. Une expulsion temporaire ou définitive peut aussi être prononcée.

 

 


 

 
Copyright © 2017 CHSPC. Tous droits réservés.
Joomla! est un logiciel libre sous licence GNU/GPL.